La Situation

L’envenimation par les serpents est un problème de santé publique important en Afrique, où l’on estime 500 000 cas surviennent chaque année (Chippaux, 1998a), ce qui entraîne une forte mortalité et la morbidité (Chippaux, 1998a;. Theakston et al, 2003; Warrell et Arnett, 1976). Actuellement, cependant, la disponibilité des sérums antivenimeux, la thérapie ne médicalement approuvé pour le traitement, est très limitée en Afrique; cela est dû principalement à l’effondrement majeur de la production de sérum antivenimeux commerciale pour ce continent (Chippaux 2002;. Laing et al, 2003a; Theakston et al., 2003). Ce, avec beaucoup d’autres questions liées à la mauvaise répartition des antivenin, absence de chaîne du froid adéquate et une formation insuffisante du personnel dans les centres de santé locaux sur la façon de participer à des morsures de serpent, a créé une situation critique en Afrique (Chippaux, 2002; Theakston et Warrell, 2000).

Article written by